SEPIA, ce grand remède de femmes

Mis à jour : nov. 17

Sepia, c’est la sèche, petit animal marin qui a comme particularité de se défendre en s’enrobant d’un liquide noirâtre dont on se sert pour faire le remède homéopathique.

En homéopathie, on utilise Sepia pour traiter particulièrement les problèmes suivants :


GROSSESSE DIFFICILE – ACOUCHEMENT – MÉNOPAUSE – DYSMÉNORRHÉE – PROLAPSUS – DÉPRESSION – HERPES – DÉPRESSION – ECZÉMA – MIGRAINES - CONSTIPATION.

Le remède Sepia correspond également à un certain type de profil psychologique. Voici les ‘visions’ qui correspondent aux remèdes selon quelques homéopathes connus.

Essence :


Sankaran :

  • Être obligée d’entreprendre des tâches qu’elle ne veut pas accomplir (histoire de domination). Il y a également un sentiment de dépendance chez Sepia. Elle ressent que son corps n’est plus attrayant. Pour être acceptée, elle fait ce que l’autre désire et non ce qu’elle désire.

  • Elle poursuit sa carrière tout en tentant de garder son époux et ses enfants heureux. Elle s’épuise. Cette situation conduit lentement vers le désespoir, la tristesse et l’indifférence qu’elle tente de compenser en se tenant occupée.

  • Sepia est proche de Natrum Mur. Tous deux ont le thème de l’amour déçu et du corps peu attrayant. Mais chez Natrum Mur., le problème est entièrement lié aux relations (les faire et les perdre). Chez Sepia, la question est à propos des relations mais aussi de ses occupations.

Grandgeorge :

  • “On ne peut être plus femme”. Le sujet Sepia typique arrive au cabinet visiblement excédé par le comportement agité de ses nombreux enfants. Le visage marqué par des taches jaunes ‘hépatiques’ datant de la grossesse.

  • Sepia, c’est Cendrillon qui entretient parfaitement la maison et se dévoue pour les autres, rêvant secrètement ‘qu’un jour son prince viendra’. En réalité, le prince est inconsciemment le père, qui a une très grande importance pour elle. Le mari sera souvent vu comme décevant et parfois, il sera rejeté.

  • Sepia accumule tout le noir des choses en elle pour s’y cacher. Son tempérament s’en ressent et vire vite à la dépression. L’exercice physique l’améliore, lui permettant de faire circuler le sang du petit bassin et de désengorger le système veineux hépatique.

Murphy :

  • Les traitements hormonaux (pilule contraceptive, ménopause) créent une très bonne image de Sepia. Elle se sent vide, sans émotions. Irritable, colérique, critiquant tout le monde, elle a peu d’énergie, est hypoglycémique et a des maux de tête.

  • La grossesse est souvent difficile. C’est le premier remède des nausées matinales. Elle est déprimée, dégoûtée. Fatiguée, elle sera sujette aux varices, aux hémorroïdes, aux problèmes de vessie. L’intérêt pour la sexualité disparaît, elle ne veut plus être touchée.

  • Parmi les principales étiologies du remède, on retrouve : la naissance d’un enfant; l’hystérectomie; l’usage de la pilule contraceptive ou de l’hormonothérapie de la ménopause; un avortement; l’ablation d’un ovaire.

Bailey :

  • L’indépendance naturelle de Sepia la différencie des autres femmes. Elle veut être elle-même, ne pas être dérangée par les attentes des autres, surtout celles des hommes. En cela, elle diffère de Nat. Mur. qui recherche généralement l’indépendance comme une réaction à la blessure qu’on lui a faite, un mécanisme de protection. Sepia est indépendante naturellement.

  • Sepia a besoin d’un certain degré de liberté et d’indépendance pour être heureuse, et c’est pourquoi plusieurs femmes Sepia deviennent dépressives lorsqu’elles sacrifient leur individualité au service de leur famille.

  • Lorsque Sepia est fâchée, elle pleure facilement et est colérique. Ses larmes sont plus souvent le résultat de l’exaspération et de la tension que du chagrin.

Coulter :

  • Possède un certain franc-parler ou une approche directe dans ses propos et son comportement. Même en amitié, elle peut se montrer trop franche, son approche dénuée de sentiments frisant la dureté. Elle peut saluer un vieil ami avec cette exclamation bien sentie : «Ça alors, qu’est-ce que tu as grossi ». Elle est extrêmement susceptible et facilement offensée par les critiques.

  • La seconde face de Sepia peut être fièrement indépendante. Elle s’est toujours débrouillée seule et veut continuer ainsi. L’orgueil de Sepia peut prendre la forme d’une réserve hautaine. C’est fréquemment quelqu’un de secret, gardant ses sentiments pour elle et décourageant toute intrusion. Comme il n’est pas aisé de la connaître ou de la comprendre, elle peut paraître distante et insensible.

  • La troisième face de Sepia : l’insatisfaite qui se plaint. «Critique, se fâche à la moindre vétille, réprimande, trouve à redire, geint, se lamente, est mécontente de tout, grincheuse et prompte à la dispute, grande irritabilité pour la plus petite raison, désagréable, constamment de mauvaise humeur » (Hahnemann, Hering, Kent).

  • Facebook
  • YouTube
  • Vimeo
  • Instagram

Abonnez-vous à notre infolettre

Heures d'ouverture

 

Lundi - Vendredi 10h00-22h00

Samedi - Dimanche 10h00 - 17h00