Leptospermum scoparium (Manuka). Une huile essentielle au nom exotique mais aux multiples vertus!

Mis à jour : nov. 5

Manuka est le terme Maori du L. scoparium. La plante est parfois mentionnée sous le nom de "Ti-tree" mais ne doit pas être confondue avec le Tea Tree australien. Cet arbre a longtemps été estimé pour ses propriétés curatives par le peuple Maori (le peuple indigène de Aotearoa de Nouvelle Zélande).

Le manuka est l'une des plantes indigènes les plus répandues en Nouvelle Zélande et on dénombre jusqu’à 11 différents chémotypes. (1)


C'est un arbre grêle poussant jusqu'à 8 m de hauteur. Le feuillage est de couleur gris-vert, les feuilles sont petites avec de fortes aiguilles. Les fleurs, petites et de couleur rose à rouge ressemblent à des roses miniatures. Une première floraison abondante se produit en hiver, suivie d’une seconde floraison en été.


L’huile essentielle de manuka est obtenue par la distillation à la vapeur d’eau des feuilles de Leptospermum scoparium récoltée principalement dans la région de East Cape, le point le plus oriental des principales îles de la Nouvelle-Zélande. Cette huile essentielle se distingue par la présence de 20% à 30% de tricétones (leptospermone,isoleptospermone et flavesone) qui lui confèrent ses propriétés antimicrobiennes uniques. Parmi les 11 chémotypes répertoriées c’est le plus commercialisé.et le plus étudié. On retrouve aussi ce chémotype dans la région de Marlborough, une autre région de la Nouvelle-Zélande située au coin nord-est de l'île du sud.


Propriétés antibactériennes

Ce chémotype particulier s’est révélé 20 à 30 fois plus efficace que l’huile essentielle de Melaleuca alternifolia contre les bactéries gram+ telles que Staphylococcus aureus,S. aureus MRSA , S. epidermis, S. faecalis, S. epidermis. S. agalactiae, Micrococcus luteus, Sarcina lutea, Bacillus subtilis,Listeria monocytogen et de nombreuses autres, même celles qui sont résistantes aux antibiotiques. Quoique plusieurs études rapportent que cette huile essentielle a une activité négligeable contre les bactéries gram- telles que E. coli, Pseudomonas aeruginosaKlebsiella pneumonia, Proteus vulgaris l’étude de Porter et Wilkins a montré qu’elle pouvait inhiber les bactéries gram - E. coli et Pseudomonas aeruginosa ainsi que le Candida albicans. (5)


Propriétés antiacnéiques

Plusieurs études et essais cliniques ont confirmé l’intérêt de cette huile essentielles pour traiter l’acné en raison de ses activités antimicrobienne (contre Propionebacterium acnes), antiséborrhéique, astringente et anti-inflammatoire. (6, 7, 8, 9, 10)


Santé buccodentaire

L’huile essentielle de manuka a de nombreuses applications au niveau de la santé buccodentaire.


Sous forme de gargarisme elle permet aux patients atteints de cancers, à la tête et au cou, de protéger leur cavité oropharyngienne en réduisant l’inflammation et la mucosite induites par la radiothérapie. (11)


Cette huile essentielle est en mesure d’inhiber toutes les bactéries cariogéniques et responsables des périodonpathies comme PorphyromonasgingivalisActinobacillus actinomycetemcomitansFusobacterium nucleatumStreptococcus mutans, et Streptococcus sobrinus. Elle peut aussi inhiber la formation des biofilms et elle est donc tout indiquée pour prévenir et le traiter la plaque dentaire. (12, 13, 14, 15)L’étude de Takarada (2005) suggère l’utilisation des huiles essentielles, dont manuka, pour le maintien de la santé buccodentaire et le traitement de l’halitose. (16)


Propriétés antifongiques

Plusieurs études ont démontré son activité antifongique contre diverses espèces de champignons souvent responsables de dermatophytoses (infections cutanées) : Trichosporon mucoides, Malassezia furfurCandida albicans, Microsporum canis, Trichophyton rubrum, Trichophyton terrestre et Trichophyton mentagrophytes. (17, 18, 19, 20, 21)

Propriétés antivirales

Reichling et al (2005) a démontré l’activité antivirale significative de cette huile essentielle contre les virus de l’herpès HSV-1 er HSV-2, même les souches résistantes à l’acyclovir. Elle neutralise directement les virus libres à l’extérieur des cellules. Une fois à l’intérieur des cellules l’huile essentielle ne peut pas empêcher la réplication virale à l’exception du virus HSV-1 où on a observé une diminution de la réplication virale de l’ordre de 40%. (22)Les travaux ultérieurs de Sojka (2005), Schnitzler et al, (2008), et Magsombol (2012) ont confirmé ceux de Reichling. (23, 24, 25)


Propriétés antispasmodiques

Lis-Balchin & Heart (1995, 1998) & Lis-Balchin et. al. (2000), après avoir étudié les effets de cette huile essentielle sur l’iléum du cochon d’inde, le biventer cervicis (muscle squelettique) du poussin le diaphragme et l’utérus du rat in vitro ont conclu que l’huile essentielle de manuka produit une action spasmolytique sur les muscles lisses et les muscles squelettiques. (26, 27, 28)Ces travaux supportent son utilisation comme relaxante et décontractante musculaire en aromathérapie.


Propriétés antioxydantes et anti-âge

Lis-Balchin et al (1996, 2000) (26, 28)ont démontré l’activité antioxydante de l’huile essentielle de manuka et l’ont trouvé supérieure à celle de l’huile essentielle de Tea-Tree (Melaleuca alternifolia).

Kwon et al (2013) ont évalué son effet photoprotecteur contre les rayons UV-B et ont démontré, qu’en fonction de la dose utilisée, l’application topique prévient l’épaississement de la peau et la formation de rides; elle supprime l’inflammation cutanée induite par les UV-B en inhibant les cytokines inflammatoires. (29)


Propriétés anti-inflammatoires

À la suite de leur investigation Chen et al (2014) ont validé les effets anti-inflammatoires de l’huile essentielle de manuka; ils ont déterminé qu’elle inhibe le facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-α), une cytokine proinflammatoire, sans bloquer l'Interleukine 4 (IL-4) une cytokine anti-inflammatoire capable d’inhiber les cytokines proinflammatoires Interleukine-1 (IL-1) et Interleukine-6 (IL-6). (30)Ces résultats suggèrent que cette huile essentielle est tout indiquée pour traiter, les lésions cutanées et les plaies infectées en plus de servir d’ingrédient actif dans les produits des soin cutané.


Les β-tricétones de l’huile essentielle de manuka entrent dans la composition de shampoings antipelliculaires en raison de leur activité antifongique contre Malassezia, une espèce de levure qui prolifère dans le cuir chevelu et le sébum.


Propriétés acaricides

Son activité acaricide a été établie à la suite des travaux de Jeong (2008) et Jeong et al (2009) qui ont démontré que les tricétones de L scoparium tuent trois espèces d’acariens : Dermatophagoides farinae, D.pteronyssinus and Tyrophagus putrescentiae. (31, 32)


Formule suggérée comme dentifrice antitartre et contre la mauvaise haleine


Huiles essentielles :

  • Leptospermum scoparium x 3 ml

  • Laurus nobilis x 1 ml

  • Mentha x piperita x 1 ml

Argile blanche, acheter la quantité désirée

  1. Dentifrice : versez une pincée d’argile blanche sur la brosse à dent humide, ajoutez 1 goutte du mélange d’huiles essentielles, brossez doucement les dents et les gencives.

  2. Mauvaise haleine : versez 1-2 gouttes sur un comprimé de réglisse DGL et mastiquez plusieurs fois par jour ou verser 5 gouttes dans un peu d’eau, agitez puis rincez la bouche avec le mélange.

Maurice Nicole est naturopathe agréé et aromathérapeuthe. Figure incontournable de l'arométhérapie québécois, il pratique et enseigne cet approche depuis plus de 20 ans. Il est l'un des 4 piliers de l'Académie internationale de santé globale et le président-fondateur de l'Institut d'aromathérapie scientifique qui a vu le jour en 1994. Il enseigne un éventail de cours et offre des consultations.










Références

  1. Douglas, M.H.; Van Klink, J.W.; Smallfield, B.M.; Perry, N. B.; Anderson, R.E., Johnstone, P. and Weavers, R.T. (2004). Essential Oils from Manuka: Triketone and other Chemotypes of Leptospermum scoparium. Phytochemistry 65: 1255-1264

  2. Cooke, A. and Cooke, M.D. (1994) An Investigation into the Antimicrobial Properties of Manuka and Kanuka oil. Cawthron Report 263 pp24.

  3. Harkenthal, M.; Reichling, J.; Geiss, G.K. and Saller, R. (1999) Comparative Study on the in vitro Antibacterial Activity of Australian Tea Tree Oil, Cajuput Oil, Niaouli Oil, Manuka Oil, Kanuka Oil, and Eucalyptus Oil. Die Pharmazie 54(6): 460-3

  4. Rhee, Gye Ju; Chung, Kyeong Soo; Kim, Eun Hee; Suh, Hyun Joo; Hong, Nam Doo, (1997): Antimicrobial Activities of a Steam Distillate of Leptospermum scoparium. Yakhak Hoeji. 41(1): 132- 138

  5. Porter, N.G. and Wilkins, A.L. (1998) Chemical, Physical and Antimicrobial Properties of Essential Oils of Leptospermum scoparium and Kunzea ericoides . Phytochemistry 50:407-415.

  6. Jacobs, A.P. (1998) A Case Study on the Registration Procedures in the EU for a New Essential Oil: New Zealand East Cape Manuka Oil. Paper presented at the IFEAT International Conference in London, England November 1998. Pp 276-282 in the original proceedings.

  7. Magin,P.J.; Adams,J.; Heading,G.S.; Pond,D.C. and Smith, W.(2006) Complementary and Alternative Medicine Therapies in Acne, Psoriasis and Atopic Excema: Results of a Qualitative Study of Patients’ Experiences and Perceptions. The Journal of Alternative and Complementary Medicine. 12(5) :451- 457.

  8. Kim, H.S.; Lee,H.Y.; Lee, J.N.; Joo, C.G. and Choe, T.B.( 2011) The Effects of Antimicrobial Properties of Manuka Oil and Improvement of Acne. Journal of the Korean Society of Cosmetology. 17(2) :245-256

  9. Wu, Q. (2011) Antimicrobial Effect of Manuka Honey and Kanuka Honey Alone and in Combination with the Bioactives Against the Growth of Propionibacterium acnes ATCC 6919. A Thesis submitted in partial fulfilment of the requirements for the degree of Master of Food Technology. Massey University Albany, New Zealand.

  10. Carr, A.C. (1998) Therapeutic properties of New Zealand and Australian Tea trees (Leptospermum and Melaleuca) New Zealand Pharmacy 18(2). In this paper Carr refers to her thesis: Carr, A.C. (1991) Inhibitors of the Cysteine Protease Papain from Extracts of Manuka (Leptospermum scoparium) B Sc hons thesis. University of Canterbury, Christchurch. 41p

  11. Maddocks-Jennings, W; Wilkinson, J.M., Cavanagh, H.M. and Shillington, D. (2009) Evaluating the Effects of the Essential Oils Leptospermum scoparium (Manuka) and Kunzea ericoides (Kanuka) on Radiotherapy Induced Mucositis: A Randomise, Placebo Controlled Feasibility Study. European Journal of Nursing 13 :87-93

  12. Allaker, R. P. and Douglas, C. W. I. (2009) Novel Anti-microbial Therapies for Dental Plaque-related Diseases. International Journal of Antimicrobial Agents 33:8-13

  13. Lauten, J.D., Boyd, L., Hanson, M.B., Lille, D., Gullion, C. and Madden,T.E. (2005) A Clinical Study: Melaleuca, Manuka, Calendula and Green Tea Mouth Rinse. Phytotherapy Research 19 951-957

  14. Takarada , K.; Kimizuka, R; Takahashi,N.; Honma, K. Okuda; K.and Kato, T.(2004) A Comparison of the Antibacterial Efficacies for Essential Oils against Oral Pathogens. Oral Micrbiol Immunol 19(1):61-64.

  15. Filoche, S.K.; Soma, K. and Sissons, C.H. (2005) Antimicrobial Effects of Essential Oils in Combination with Chlorhexidine Digluconate. Oral Microbiology and immunology 20(4): 221-225.

  16. Takarada, K. (2005). P29 The Effects of Essential Oils on Periodontopathic Bacteria and Oral Halitosis

  17. Chen, C-C; Yan S-H; Yen, M-Y; Wu, P-F; Liao, W-T; Huang, T-S; We, Z-H and Wang, H-M. D. (2014)

  18. Costa, R.; Pizzimenti, F.; Marotta, F.; Santi, L. and Mondello, L. (2010) Volatiles from Steam-Distilled Leaves of Some Plant Species from Madagasgar and New Zealand and Evaluation of their Biological activity. Natural Plant Communications 5(11):1803-1808.

  19. Cooke, A. and Cooke, M.D. (1994) An Investigation into the Antimicrobial Properties of Manuka and Kanuka oil. Cawthron Report 263 pp24

  20. Sulaiman, A. (2011) A Contribution to the Study of Biocontrol Agents Apitherapy and other Potential Alternatives to Antibiotics. PhD thesis , University of Sheffield

  21. Christoph, F.; Kaulfers, P.-M. and Stahl-Biskup, E. (2000) A Comparative Study of the in vitro Antimicrobial Activity of Tea Tree Oils s.l. with Special Reference to the Activity of B-Triketones. Planta Medica 66(6):556-560.

  22. Reichling, J.; Koch, C.; Stahl-Biskup, E; Sojka, C and Schnitzler, P. (2005) Virucidal Activity of a B- Triketone –rich Essential Oil of Leptospermum scoparium (Manuka Oil) against HSV-1and HSV-2 in Cell Culture. Planta Medica 71(12):1123-1127

  23. Sojka, C. (2005) Eigenschaften und antimikrobielle Wirksamkeit von B-Triketonen in Atherischen Olender Myrtaceae. Thesis University of Hamburg.

  24. Schnitzler, P; Weisenhofer, K. and Reichling, J. (2008) Comparative Study on the Cytotoxicity of Different Myrtaceae Essential Oils on Cultured Vero and RC-37 Cells. Pharmazie 63 (11):830-835

  25. Magsombol, M. (2012) Antiviral Activity of Selected Essential Oils and terpenes. Thesis, University of Vienna, 2012

  26. Lis-Balchin,M; Deans, S and Hart, S . (1996) Bioactivity of New Zealand Medicinal Plant Essential Oils (conference paper). Acta Horticulturae 426: 13-30.

  27. Lis-Balchin, M. and Hart, S.L. (1998) An Investigation of the Actions of the Essential Oils of Manuka (Leptospermum scoparium) and Kanuka (Kunzea ericoides) Myrtaceae on Guinea-pig Smooth Muscle. J Pharm Pharmacol 50:809-811.

  28. Lis-Balchin, M.; Hart, S.L. and Deans, S.G. (2000) Pharmacological and Antimicrobial Studies on Different Tea-Tree Oils (Melaleuca alternifolia, Leptospermum scoparium or Manuka and Kunzea ericoides or Kanuka), Originating in Australia and New Zealand. Phytotherapy Research 14:623-629

  29. Kwon, O.S.; Jung, S.H. and Yang, B.S. (2013) Topical Administration of Manuka Oil Prevents UV-B Irradiation –induced Cutaneous Photoaging in Mice. Evidence based complementary and alternative medicine.

  30. Chen, C-C; Yan S-H; Yen, M-Y; Wu, P-F; Liao, W-T; Huang, T-S; We, Z-H and Wang, H-M. D. (2014)

  31. Jeong, E.Y. (2008) Biological Activities of Biofunctional Compound Isolated from Leptospermum scoparium leaf and seed. MSc Thesis. Chonju, Republic of Korea: Chonbuk National University. Reference in Jeong et al 2009.

  32. Jeong, E-Y.; Kim, M-G. and Lee, H-S. (2009) Acaricidal Activity of Triketone Analogues Derived from Leptospermum scoparium Oil against House –Dust and Stored – Food mites Pest Management Science 65(3):327-331

  • Facebook
  • YouTube
  • Vimeo
  • Instagram

Abonnez-vous à notre infolettre

Heures d'ouverture

 

Lundi - Vendredi 10h00-22h00

Samedi - Dimanche 10h00 - 17h00