Est-ce que mon huile essentielle de lavande vraie est authentique?

À l'état sauvage, la lavande vraie (Lavandula angustifolia) pousse surtout en Provence mais elle peut être cultivée dans des régions plus septentrionales, d'autant qu'il en existe de nombreux cultivars. Cette plante à l'arôme caractéristique fournit une huile essentielle dont l’efficacité et la haute tolérance sont largement reconnues. Grâce à son parfum généralement apprécié et à ses nombreuses propriétés thérapeutiques, la lavande vraie a réussi à se tailler une place enviable au sommet du palmarès de l'aromathérapie. On utilise l'huile essentielle de lavande vraie pour surtout pour ses propriétés calmantes, antidépressives et sédatives. Elle est aussi utilisée comme anti-inflammatoire, antalgique, antiseptique, antibactérien et cicatrisant. Ses qualités hypotensives et antispasmodiques sont également appréciées.


De la fausse lavande vraie?



Ce que la plupart des gens ignorent au sujet de la lavande vraie, c'est que depuis 1981, elle fait l’objet d’une appellation d’origine contrôlée (AOC) : Lavande fine de Haute Provence. Cette mesure vise à lutter contre la concurrence des essences étrangères et à identifier une production de haute qualité. Mais voilà que justement, selon les données des exportations françaises, la France exporte environ 250 tonnes/année de lavande vraie alors que les statistiques des producteurs de lavande démontrent qu'on en distille moins de 20 tonnes/année! La fraude saute immédiatement aux yeux!


L'art de trafiquer la nature...


Comment réussit-on ce tour de force? Simplement en ''confectionnant'' de l'huile essentielle de lavande vraie à partir d'huile essentielle de lavandin ou de lavande bulgare (clones), moins coûteuses, auxquelles on ajoute du linalol et de l'acétate de linalyle synthétiques pour imiter le parfum de la lavande vraie.


Comment s'assurer de l'authenticité de l'HE de lavande vraie?


Dans ce contexte, comment peut-on s'assurer de l'authenticité de notre lavandula angustifolia? Puisque nous ne disposons pas habituellement de laboratoire nous permettant d'analyser le contenu des huiles essentielles qu'on se procure, voici quelques points à vérifier auprès de votre fournisseur.

  1. Lieu de production: contrairement aux champs de lavandin qui étendent leur immense toile bleue à la grandeur de la Provence, les champs de lavande vraie sont reclus et, le plus souvent, invisibles au regard du visiteur occasionnel. La production est surtout concentrée dans les régions de Saignon, du Mont Ventoux, de la Drôme et du plateau de Lagarde d'Apt.

  2. Le total du linalol et de l'acétate de linalyle ne dépasse jamais les 80% dans la lavande vraie.

  3. La teneur en acétate de lavandulyl se situe entre 2,5% et 4,5% dans la lavande vraie. Comme l'acétate de lavandulyl n'est pas facilement disponible et qu'il est cher, son absence ou sa trop faible concentration est un indice d'adultération.

  4. La somme des cis-béta-ocimène et trans-béta ocimène doit être d'au moins 6%.

  5. La teneur en camphre doit être inférieure à 0,5%.

Si vous vous demandez comment obtenir ces informations, c'est probablement que vous n'êtes pas au meilleur endroit pour vous procurer un produit de qualité thérapeutique et authentique. Il est fortement recommandé de vous procurer vos huiles essentielles auprès d'aromathérapeutes scientifiques adéquatement formés qui sont en mesure de vous fournir ce type d'information. Cette précaution constitue déjà un gage de qualité en soi.


Pour paraphraser les célèbres Dupont et Dupont : ''Garder l'œil ouvert, et le bon!''

120 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout