À la découverte de Nux vomica

Mis à jour : nov. 5

Qui n'a pas entendu parler du remède homéopathique NUX VOMICA? On dit souvent que c'est le deuxième remède le plus utilisé en France, après Arnica. Pourquoi? Tout simplement parce que c'est un remède qui a de grosses affinités avec les troubles digestifs de toutes sortes, spécialement chez les gros mangeurs... ceux qui arrosent bien leurs repas d'alcool (vin, bière, etc.), ceux qui souvent mangent trop vite comme les camionneurs et tous les autres constamment pressés.

Origine de la souche homéopathique Nux vomica

La noix vomique est le fruit du vomiquier, un arbre de la famille des loganiacées, originaire d’Asie du Sud-Est. Les "noix qui font vomir" sont séchées pour produire la teinture mère de Nux vomica puis on en fait des remèdes homéopathiques hautement dilués. La noix vomique contient de la strychnine, de la brucine et de la colubrine, des alcaloïdes toxiques. Heureusement, sous forme de remède homéopathique, la toxicité de ces alcaloïdes disparaît et est remplacée par ses bienfaits, notamment sur les troubles digestifs. Rappelons-nous que l'homéopathie se base sur la loi des similitudes donc ce qui provoque un symptôme en dose pondérale adresse des symptômes apparentés lorsque pris sous forme homéopathique. Ce remède est notamment celui des intoxications en tous genres.


Lors de la journée de formation sur la santé gastro-intestinale, nous découvrirons aussi que NUX VOMICA correspond à un type de caractère bien particulier: l'impatient, le colérique,

Jean Lacombe pratique et enseigne l'homéopathie depuis plus de 30 ans. Il a fondé le Centre homéopathie du Québec et est l'un des piliers de l'Académie internationale de santé globale.

Il est l'auteur de plusieurs livres dont L'âme et l'essence de 100 remèdes homéopathiques.

  • Facebook
  • YouTube
  • Vimeo
  • Instagram

Abonnez-vous à notre infolettre

Heures d'ouverture

 

Lundi - Vendredi 10h00-22h00

Samedi - Dimanche 10h00 - 17h00